Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre des opinions

La Reine des Neiges : un pur produit Disney !

20 Décembre 2015 , Rédigé par Philippe Publié dans #Cinéma (rattrapages)

Cet avis dévoile des éléments du scénario !

Anna, une jeune fille aussi audacieuse qu’optimiste, se lance dans un incroyable voyage en compagnie de Kristoff, un montagnard expérimenté, et de son fidèle renne, Sven à la recherche de sa sœur, Elsa, la Reine des Neiges qui a plongé le royaume d’Arendelle dans un hiver éternel… En chemin, ils vont rencontrer de mystérieux trolls et un drôle de bonhomme de neige nommé Olaf, braver les conditions extrêmes des sommets escarpés et glacés, et affronter la magie qui les guette à chaque pas.

Affiche du film !

Affiche du film !

Avant de commencer, il est important de préciser qu'avec Disney ce n'est pas le grand amour, je lui préfère largement Pixar qui traite de sujets bien plus importants dans ces films d'animations, a une morale toujours plus intelligente et supérieure à transmettre aux enfants et ne mets pas des chansons toutes les deux minutes.
Alors pourquoi avoir visionné la Reine des Neiges : tout simplement parce que c'est malgré tout un phénomène mondial et qu'on n'a pas arrêté d'en parler dans mon entourage, ce qui m'a poussé à franchir le pas.

La Reine des Neiges a-t-il réussi à me réconcilier avec Dinsey ?

On va être clair tout de suite : pas le moindre du monde. La Reine des Neiges est un condensé de ce que je ne peux pas supporter chez Disney.

Mais je vais commencer par l'histoire : rien de bien surprenant. C'est une histoire classique de Disney, pas de surprises dans son déroulement. Le récit suit une belle ligne droite où les gentils passent des épreuves sans trop de difficultés, puis finalement tout est arrangé à la fin par magie, les méchants sont punis et tout le monde est heureux. Et puis n'oublions pas la petite histoire d'amour au milieu de tout ça. Je ne vais pas revenir trop dessus, puisque là c'est vraiment une question de goût et ce genre d'histoire personnellement m'ennuie.
Je vais revenir seulement sur quelques points.

Les chansons sont omniprésentes à mon plus grand désarroi !! Les personnages ne peuvent pas faire deux actions sans partir dans une envolée lyrique. Pour ma part, ça me fait complètement sortir du film. Cela n'a aucune foutue logique de chanter de la sorte, et puis dans ce Disney il mêle en plus au fait de chanter tous le temps, l'incohérence du déplacement. Les personnages chantent et se retrouvent téléportés par magie à des endroits plus incongrus et illogiques les uns que les autres. Cela a le don de me rendre fou. D'accord vous faites chanter vos personnages, mais faites-le dans un cadre spatial logique parce que là c'est du grand n'importe quoi.

Deux autres incohérences que j'ai relevé dans la Reine des Neiges et qui m'ont fait "bondir". Déjà le fait qu'Elsa, qui en plus de contrôler la neige, a la capacité de changer ses vêtements en un claquement de doigts. Pourquoi ?? On m'explique le rapport entre la neige et le tissu ? Non parce que c'est peut-être moi qui a loupé quelque chose, mais c'est pas logique du tout.

Deuxième incohérence, qui elle m'a donné envie de me taper la tête dans un mur. On a un passage où Kristoff fait tout un laïus à Anna sur le fait qu'on tombe pas amoureuse dès le premier soir. Soit c'est très bien, je n'ai rien à redire là-dessus. Mais par la suite au bout de 2 jours, lui aussi tombe complètement amoureux. Euh ... Je suis sensé comprendre quoi ? C'est bien ou pas le fait de tomber amoureux au bout de deux jours ? Ou alors c'est le genre de personne "fais ce que je dis, pas ce que je fais". Non, mais sérieusement Disney il faut relire son script de temps en temps.

Bande-annonce du film !

En ce qui concerne les personnages, Anna, Kristoff et Olaf sont des purs produits Dinsey. Anna est la princesse naïve, un peu gaffeuse : le type de personnage qui m'horripile. Kristoff est le type un peu débile, mais attachant. Et Olaf est le comic relief de base. Le seul personnage assez intéressant est celui d'Elsa qui dans la violence de ses émotions exprimées avec (l'insupportable) chanson Let It Go et moins retransmis dans la version française a un développement psychologique un peu plus intéressant que les autres.

Je passe sur la musique, j'en ai déjà assez parlé.

L'animation est jolie, il faut bien leur reconnaître cela et quelques plans sont bien pensés : comme le jeu d'ombre avec la voile d'un des navires ou quand Elsa utilise ses pouvoirs.

Et franchement c'est honteux de la part de Disney de mettre dans le générique de fin que le film est adapté du conte Hans Andersen alors que les deux n'ont rien à voir. Je pense que l'auteur danois doit se retourner dans sa tombe.
Pour rappel voici la véritable histoire de la Reine des Neiges : Un sorcier a fabriqué un miroir magique, dont les reflets sont déformés. Le miroir se casse et deux des morceaux ensorcelés se coincent dans l'œil et le cœur d'un garçon innocent, Kay, le rendant espiègle, jusqu'au jour où il disparaît. Son amie Gerda entreprend de le chercher, jusqu'au château de la Reine des neiges dans le Grand nord où il est retenu. Dans sa quête, elle rencontre de nombreux personnages, dont la petite fille têtue des brigands, quelques animaux qui parlent et une magicienne avec un jardin fantastique

Elsa relève un peu le niveau des personnages !

Elsa relève un peu le niveau des personnages !

Pour conclure, la Reine des Neiges est un film typiquement Disney : une morale peu intéressante, des personnages plats au possible et des chansons toutes les deux minutes. De plus, le film souffre d'incohérences grossières. Heureusement que l'animation et le personnage d'Elsa sauve un peu les meubles, mais rien de bien grandiose (encore une fois) chez Disney en matière de film d'animation.

Ma note : 1,
5 sur 5 !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article