Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre des opinions

The Revenant : un film avec une esthétique intéressante, mais un fond sans grand intérêt !

8 Mars 2016 , Rédigé par Philippe Publié dans #Cinéma (sorties récentes)

Dans une Amérique profondément sauvage, Hugh Glass, un trappeur, est attaqué par un ours et grièvement blessé. Abandonné par ses équipiers, il est laissé pour mort. Mais Glass refuse de mourir. Seul, armé de sa volonté et porté par l’amour qu’il voue à sa femme et à leur fils, Glass entreprend un voyage de plus de 300 km dans un environnement hostile, sur la piste de l’homme qui l’a trahi. Sa soif de vengeance va se transformer en une lutte héroïque pour braver tous les obstacles, revenir chez lui et trouver la rédemption.

Affiche du film !

Affiche du film !

The Revenant et Di Caprio déchaîne les passions. Le film est la claque de ce début d'année pour beaucoup, mais malheureusement pas pour moi. Il n'aura pas su captiver mon attention ou réussit à me faire vibrer.

Simple lubie d'aller contre l'avis général ?

Pas du tout et je vais donc vous expliquer pourquoi The Revenant ne m'a pas personnellement captivé.

Commençons donc par son scénario qui est le point que je n'ai pas du tout apprécié dans le film. Il se résume clairement en quelques mots : vengeance/survie/souffrance. Et cela dure pendant 2h40 !

Je ne suis pas contre les films longs comme par exemple les Huit Salopards, ni même les films abordant ce genre de sujet. Cependant, j'ai besoin d'un fond, d'un apprentissage, d'une morale qui va avec. Cela je ne le retrouve pas avec The Revenant et cela tient essentiellement au personnage interprété par Di Caprio.
Glass (c'est ainsi qu'il est nommé) est parfait dès le début de l'histoire. Dans le sens où il n'a pas de défauts graves, ni même de choses à régler si ce n'est d'accepter la mort de sa femme, mais le film ne va pas dans cette direction de toute façon. Avec ce type de personnage, on peut donc s'attendre à une évolution négative, mais il n'en est point question dans le film. Glass reste le même qu'il était au début, il n'y a aucune évolution. Pour moi cela n'a aucun intérêt.
Et non, sa décision à la fin n'est pas une alternative à la vengeance : ce qu'il fait revient à la même chose que son intention de départ, mais d'une manière détournée.

Glass va donc tenter de se venger de l'homme qui l'a laissé pour mort et a tué son fils. On assiste donc à une course-poursuite qui va durer tout le film et où le personnage est le type le plus malchanceux au monde. Tous les malheurs possibles tombent sur lui. Vraiment sans exagération, je crois que le pauvre homme a tout subi. Si cela peut avoir un intérêt les 2-3 premières fois, au bout d'un moment, on s'en lasse. J'en suis arrivé, à un moment devant le film, à ma demander quand est-ce que le dénouement aller venir. J'étais tout simplement lassé de voir toujours la même chose.

Dans ma tête, je me disais "Film, montre-moi autre chose qu'un homme qui souffre ou bien esquisse-moi une morale intéressante !". Ce à quoi le film n'a pas daigné répondre et a continué à me montrer la même chose que ce que je voyais depuis 2h.
Et non, The Revenant me montrer un gars se faire lacérer par un grizzly ou se cicatriser avec de la poudre de fusil, ça ne m'impressionne pas.

Bande-annonce du film !

Mais tout n'est pas à jeter dans The Revenant, loin de là.

Le jeu des acteurs est très bon, que cela soit Di Caprio ou Tom Hardy. Ils sont très convaincants.

Le film dispose aussi d'une photographie très impressionnante et majestueuse. Il y a de très beaux plans et Inaritu, le réalisateur, tire un très bon parti des décors qu'il a choisi.
Il y a quand même pas à dire, mais les paysages enneigés font toujours leur effet.

La musique aussi dispose d'une attention particulière de la part de la réalisation et elle est très agréable, toujours en parfaite adéquation avec ce qui se passe sous nos yeux.

J'ai personnellement beaucoup apprécié la scène de l'escarmouche au début du film qui est très bien réalisé.

Certains voudraient à tout prix avoir raison me diront que The Revenant est un plus un film contemplatif et qu'en fait ce n'est pas mon genre de film ou que je n'y suis pas sensible. Ce à quoi je répondrais que pas du tout. J'ai énormément apprécié le film Valhalla Rising qui est aussi très contemplatif et comporte encore moins de dialogue que dans The Revenant. C'est surtout que Valhalla Rising possède quelque chose que The Revenant n'a pas à mon sens : une histoire qui sache ma captiver ou du moins une morale intéressante.

S'il vous plaît est-ce que je peux faire autre chose que souffrir dans ce film ?

S'il vous plaît est-ce que je peux faire autre chose que souffrir dans ce film ?

En conclusion, The Revenant est un film à la photographie superbe, à la musique habilement dosée, au jeu d'acteur très bon, mais au fond et à la morale inexistante ou peu développée. The Revenant a un habillage des plus envoûtants, mais un intérieur morne. Une histoire qui n'a pas su me captiver car elle ne s'accompagne pas, à mon sens, d'une évolution du personnage, ni même d'une réel morale, ce qui est fort dommageable.

Ma note : 2,5 sur 5 !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article