Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre des opinions

Conjuring 2 : Le cas Enfield : Un bon successeur au premier !

20 Août 2016 , Rédigé par Philippe Publié dans #Cinéma (sorties récentes)

Lorraine et Ed Warren se rendent dans le nord de Londres pour venir en aide à une mère qui élève seule ses quatre enfants dans une maison hantée par des esprits maléfiques. Il s'agira d'une de leurs enquêtes paranormales les plus terrifiantes…

Affiche de Conjuring 2 : Le cas Enfield !

Affiche de Conjuring 2 : Le cas Enfield !

Conjuring revient au cinéma avec une nouvelle enquête des époux Warren et toujours derrière la caméra on retrouve le génial James Wan. Alors ce film réussit-il à être au même niveau que le premier ?

La réponse est tout simplement oui, mais surtout il évite le phénomène de redondance des suites dans le genre du film d'horreur. En effet, beaucoup de suites à un film d'horreur se contentent en général de reprendre la même formule en allant juste un degré supérieur dans le terrifiant. Conjuring 2 ne tombe pas dans ce schéma et va nous surprendre en changeant pas mal de ses aspects.

Le premier est un des personnages qui dans tous les films est bien souvent oublié : le décor. On passe de la maison isolée dans Conjuring à une maison dans une bourgade de Londres. L'ambiance n'y est pas du tout la même. Là où le sentiment d'isolement et de solitude est naturel dans une maison en campagne, il ne l'est pas dans une ville telle que Londres. Et c'est tout à fait ça que transmet le film : la famille Hodgson, qui est victime des événements surnaturels, se retrouve malgré le monde ambiant isolé dans son malheur. Et cela revêt un côté oppressant que cette solitude dans la masse.

Comme dans le premier Conjuring, le film s'ouvre sur une autre des affaires des Warren : Amityville. Le moins qu'on puisse dire c'est que le film frappe fort dès le début avec cette séance de "spiritisme" qui voit Lorraine Warren revivre en tant que tueur les meurtres de la célèbre maison d'Amityville. C'est une idée très intéressante de mise en scène et qui nous plonge directement dans l'horreur des meurtres. Mais tout cela n'est qu'une mise en bouche parce que l'horreur ne va plus s'arrêter jusqu'au générique de fin à partir de ce moment.
C'est là que véritablement réside une des forces de James Wan dans ses films, c'est que tout simplement l'horreur est toujours présente du début à la fin. Elle n'a aucun répit, et ne va pas subitement s'arrêter quand un nouveau personnage débarque dans les lieux hantés comme dans la plupart des autres films, c'est même si elle ne double pas.

Pour répondre à la question que vous attendez : oui le film fait peur. Il réussi son pari par différents procédés, mais n'utilise que très peu le jumpscare. Il va vous faire peur par son ambiance, ses décors, des événements surnaturels et inattendus.

Il est difficile d'en parler sans révéler des événements cruciaux, mais ce que je peux en dire c'est que l'histoire est assez bien ficelée et se suit avec facilité tout en étant intéressante. Il est difficile de deviner toutes les pièces du puzzle, même si un élément crucial est en réalité caché plusieurs fois dans le film. Il faut des yeux aguerris et être attentif au moindre détail pour le repérer. Et même si vous arrivez à le voir, je doute que vous arrivez à deviner son utilité.

Bande-annonce de Conjuring 2 !

Au niveau de la réalisation, on retrouve encore une fois tout le talent de James Wan. Tout d'abord avec les mouvements de caméra qui sont très fantomatiques et qui n'ont pas le mouvement d'une caméra normale. Mais aussi, James Wan a un réel talent pour attirer l'oeil du spectateur là où il le veut, ce qui lui laisse tout le loisir de le surprendre de différentes manières.
De plus, il utilise très bien les différents spéciaux, sans rien dévoiler, j'ai adoré l'apparence de l'homme tordu et chacune de ses apparitions est juste géniale.

En parlant de désign, un mot sur l'entité du film qui a une apparence assez simple, mais qui a un quelque chose que je ne saurais définir qui le rend tout simplement terrifiant. Est-ce peut-être une impression de folie ou de mal absolu qui se dégage de lui ? En tout cas, il m'en a donné des frissons.

Pour finir, les acteurs sont tous très bons avec mention spéciale pour Madison Wolfe qui interprète Janet, la petite fille au centre des événements qui joue admirablement bien son rôle.
Cependant, j'ai un léger petit problème avec un des nouveaux personnages. Je parle du médecin sceptique, qui n'apparaît pas très longtemps, mais qui a une certaine importance. Je le trouve écrit de manière un peu bancale. Je trouve dommage que le personnage qui incarne la rationalité et le scepticisme dans le film soit aussi détestable. Chaque fois qu'elle ouvrait le bouche, j'avais envie de la faire passer par une fenêtre. C'est dommage, il aurait été plus intéressant d'avoir un personnage qui doute plus attachant ce qui aurait permis un autre type d'approche de cette thématique de la rationalité dans les affaires Warren.

Je suis une adorable petite fille à garder !

Je suis une adorable petite fille à garder !

En conclusion, Conjuring 2 : le cas Enfield est un excellent successeur au premier film. Il montre que James Wan est l'un des nouveaux maîtres de l'horreur. Il sait se renouveler dans l'horreur et prouve encore une fois sa maîtrise de la caméra et des procédés horrifiques. L'histoire est intéressante et prompt à terrifier le spectateur. C'est tout ce qu'on demande à un film de cet acabit.

Ma note : 5 sur 5 !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article