Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre des opinions

Penny Dreadful Saison 3 : L'achèvement d'un chef d'oeuvre !

20 Août 2016 , Rédigé par Philippe Publié dans #Série

Cet avis dévoile des éléments de scénario des saisons précédentes !

Le 6 octobre 1892, alors que Londres apprend la nouvelle de la mort du poète Tennyson, Ferdinand Lyle rend visite à Vanessa Ives, vivant en ermite dans la maison Murray. Attristée de la condition de son amie, il lui demande d'accepter de se rendre chez leDr Seward, une femme médecin qui expérimente les théories de la psychanalyse. Vanessa est fascinée de la ressemblance entre Seward et Joan Clayton, et accepte donc de suivre sa thérapie, alors que de nouveaux démons s'organisent. De son côté, Frankenstein retrouve un ami étudiant, le Dr Jekyll, avec qui il partageait un goût pour les recherches obscures. Ils font un pacte : Jekyll l'aidera à retrouver Lily et la soumettre, ou sinon, ils la détruiront.

Malcolm Murray est en Afrique, où il a enterré Sembene. Il est tiré d'un mauvais pas par un Amérindien, Kaetenay, qui lui demande l'aide pour libérer Ethan Chandler, capturé pendant son transfert par des hommes de main de son père.

Affiche très réussie de la saison 3 de Penny Dreadful !

Affiche très réussie de la saison 3 de Penny Dreadful !

Encore une fois dans cette saison, John Logan fait étalage de son talent dans l'écriture du scénario. Penny Dreadful nous offre une saison finale emplie de poésie, de mystères et d'intelligence comme avait su le faire les deux premières saisons.

Au niveau du scénario, cette saison débute peu de temps après la fin de la deuxième et aborde l'état des différents protagonistes qui sont fatigués par leur dernier combat. Fatigue psychologique, désespoir, perte de repères : c'est ainsi qu'on pourrait décrire l'état d'esprit des personnages de la saison 3 de Penny Dreadful. Tout cela va amener nos héros à faire des choix douteux et à balancer ou franchir la ligne de non retour.
Ils vont tous, au cours des neuf épisodes, subir des épreuves qui joueront avec leurs faiblesses et les verront plus ou moins vacillés. Sir Malcolm va devoir réussir à sauver sa nouvelle famille, Ethan va devoir affronter son passé et accepter sa nature, Vanessa va de nouveau devenir la proie d'une créature nocturne et Frankenstein continue sa poursuite de Lily.
Tous les personnages bénéficient d'un travail sur leur psychologie vraiment remarquable et d'autant plus varié par les thématiques.

Autre point positif, l'action est déplacé dans un nouveau décor pendant certains moments et cela apporte un peu de fraîcheur à l'univers. D'autant plus que ce décor est en tout point opposé au Londres victorien auquel la série nous a habitué.

La série nous propose aussi d'explorer des thématiques autres des habituelles telle que la lutte féminine, le fanatisme, le libre arbitre et la notion de destinée. Comme à son habitude, elle manie les sujets avec subtilité et profondeur. Elle n'apporte pas une réponse claire, mais laisse au spectateur le soin de creuser la question et de s'interroger dessus.

Je ne vais pas dévoiler d'élément de scénario de cette dernière saison pour ne pas gâcher de surprise, mais toute la saison aura réussi à me faire vibrer à chaque épisode, à m'émouvoir à certains moments. Notamment le final du dernier épisode et tout l'arc narratif de la créature de Frankestein qui est de toute beauté comme la décision qu'il prend dans le dernier épisode. Cependant l'histoire de Victor Frankenstein, Lily et Dorian Grey n'en démérite pas pour autant et elle est aussi belle par certains aspects.
La série met un point d'honneur à révéler tous les éléments qu'elle a laissé dans l'ombre ou simplement évoqué lors des deux saisons précédentes : ce qui a le mérite de donner une véritable satisfaction au spectateur. Et si j'ai vu dans certains avis un reproche d'un côté trop brutal ou manquant de détail pour certains personnages, je rappellerais que Penny Dreadful est un héritier des romans gothiques tel le Frankenstein de Mary Shelley et que ce genre de romans se finissait de cette manière. Ne demandez pas à la série de vous faire un happy end avec un joli panneau 10 ans plus tard, elle n'a pas vocation à cela.

Bande-annonce de la saison 3 de Penny Dreadful ! (Si ça ne vous donne pas envie, je ne sais pas ce qu'il vous faut)

Au niveau des acteurs, on retrouve toujours les mêmes que la saison précédente. Encore une fois, Eva Green est tout simplement monstrueuse dans son rôle. Son interprétation est viscérale, elle s'approprie son personnage complètement et cela donne un résultant bluffant en tout point. L'épisode 4 représente une apothéose de l'interprétation du personnage de Vanessa Ives par Eva Green.
Néanmoins, les autres ne sont pas en reste et réalise toujours le même travail formidable que dans les deux premières saisons.
Cependant, je vais plutôt parler des nouveaux personnages et notamment Christian Camargo qui interprète l'antagoniste principal de la saison et qui est très bon dans ce rôle mythique. Et la voix en VO est juste jouissif à écouter. Le personnage de Jekyll offre une nouvelle interprétation qui est intéressante, mais malheureusement assez secondaire. Patti LuPone qui interprète la psychiatre qui va suivre Vanessa est intéressante car elle tente d'apporter un regard plus froid et rationnel, du moins au début, aux événements qui entoure la jeune femme. Pour finir Catriona Hartdegen est géniale dans son rôle et le personnage est vraiment attachant. Une femme qui se bat bien mieux que les hommes, totalement indépendante et charismatique : comment ne pas aimer un personnage de la sorte ?

L'image est toujours aussi belle que cela soit pour les plans de nuit ou de jour. Quand on est à Londres, on ressent très bien cette atmosphère oppressante de la ville, la sensation d'être épié par les ténèbres tapies à chaque coin de rue, de la saleté. Cette maîtrise se retrouve aussi dans les plans dans le désert américain où la sensation de chaleur, de solitude et de danger est bien retranscrit.
Il y a tellement de plans mémorables dans cette saison que je ne peux tous les citer comme par exemple celui de Ethan dans l'église familiale, le plan final entre Ethan et Vanessa ...
Il y a aussi un excellent travail sur la lumière qui sublime à chaque fois le cadre.
Une musique qui accompagne toujours bien ce qui est montré et qui reste toujours aussi bonne et mélodieuse.

Eva Green livre une interprétation de grand talent pour Penny Dreadful !

Eva Green livre une interprétation de grand talent pour Penny Dreadful !

En conclusion, cette saison 3 de Penny Dreadful offre une conclusion magnifique à cette série. La saison continue sur la même lancée que les deux premières offrant un spectacle plein de poésie, de ténèbres, d'angoisse et de belles histoires. La saison saura vous émouvoir, mais aussi vous faire frisonner à plusieurs reprises. Par certains aspects, elle s'offre un vent de fraîcheur et offrira toutes les réponses aux questions qui restaient en suspens. Un final de toute beauté pour une des meilleures séries que j'ai vu.

Ma note : 5 sur 5 !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article