Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre des opinions

Rogue One A Star Wars Story : Un premier spin-off réussi !

4 Janvier 2017 , Rédigé par Philippe Publié dans #Cinéma (sorties récentes)

Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, le film nous entraîne aux côtés d’individus ordinaires qui, pour rester fidèles à leurs valeurs, vont tenter l’impossible au péril de leur vie. Ils n’avaient pas prévu de devenir des héros, mais dans une époque de plus en plus sombre, ils vont devoir dérober les plans de l’Étoile de la Mort, l’arme de destruction ultime de l’Empire.

Affiche de Rogue One !

Affiche de Rogue One !

L'histoire et l'objectif de Rogue One est de nous raconter comment les plans de l'Etoile de la Mort ont été volé par la Rébellion : rien de plus, rien de moins. Il ne faut clairement pas aller voir le film en s'attendant à des grandes révélations, on connait l'avant ainsi que l'après, et même l'issu de cette mission (révélé dans l'épisode IV). Le film nous raconte ce qui était déjà suggéré et il faut le prendre comme une histoire qui étoffe l'univers et l'apprécier sur d'autres angles que celui du scénario qui est l'élément qu'on attend dans les épisodes principaux. 
Un dernier élément qui marque cette démarcation est l'absence du texte défilant en début du film qui est une volonté de la part de Disney de séparer les histoires des spin-off, de la grande Histoire composée par les épisodes numérotés. J'ai trouvé que c'était une très bonne idée. 

En quelques mots en ce qui concerne le scénario, il est simple, mais efficace n'apportant aucune incohérence avec l'histoire canon et s'insérant à la perfection entre les deux films. Les dernières scènes faisant parfaitement la jonction entre Rogue One et l'épisode IV. L'histoire est prenante et nous permet de découvrir d'autres facettes de la Résistance, mais aussi de l'Empire. De plus, l'histoire explique pourquoi l'Etoile de la Mort explose aussi facilement dans l'épisode IV et il faut l'avouer que c'est vraiment bien d'avoir cette explication et permet d'accepter un peu mieux l'explosion facile de cette super arme. 

On peut reprocher au film une acceptation de la cause de la Résistance un peu trop rapide pour les personnages principaux et notamment celui de Jyn, mais bon par rapport à Han Solo il n'y a pas 3 films pour développer cela et puis au cinéma on a l'habitude d'accélérer les prises de conscience pour que le récit rentre dans le film. 
Cela dit le film gère très bien la facette de l'Empire, que cela soit au niveau des luttes de pouvoir interne, la politique qui se trouve en trame de fond, les personnages qui inspirent de la peur autour d'eux ... On se prend même d'avoir une certaine empathie pour certains d'entre eux et on est heureux de retrouver les personnages de Vador ou Tarkin. De plus, il étoffe bien la mise en place de l'Empire : nouveaux Stormtroopers (dont l'absence dans la première trilogie est expliqué), camps de travail, essai de l'Etoile de la Mort, sa conception ... 

Si le film déroule tranquillement son récit, il met en revanche le paquet sur les scènes d'action. Le dernier tiers du film est une bataille longue et haletante. Elle m'a scotché à mon siège : cela faisait bien longtemps que je n'avais pas vu une bataille aussi longue, parfaitement filmé, alternant les différents points d'intérêts avec justesse, et dont la chorégraphie est parfaite. On a vraiment le ressenti d'un véritable affrontement, il y en a partout : dans l'espace, dans les airs, sur terre et dans les bâtiments. Chacun des personnages jouent son rôle et on ne peut que ressentir un petit pincement au coeur lors de certaines scènes.
Le film nous fait aussi voyager et on visite ainsi différentes planètes qui n'ont pas encore été montré à l'écran. 

Le film résiste à la tentation de moderniser certains éléments de la trilogie originale qui peuvent faire dépasser aujourd'hui. Il reprend même parfaitement certains plans et surtout ne modifie en rien la trame qu'on connaît de la mission Rogue One et respecte en ça totalement l'esprit Star Wars. 

J'en termine sur cette partie en parlant de Vador. Il a deux scènes dans le film, mais on sent qu'elles ont été soignées dans le moindre détail. Déjà pour précision, sans trop en dévoiler, un élément lors de la première scène peut faire penser à Sauron au premier coup d'oeil, mais après recherche il paraîtrait qu'en fait cet élément a été créé à partir de dessins non utilisées pour la première trilogie. Cette première scène est en tout cas une excellente mise en bouche pour la deuxième intervenant à la toute fin du film.
Cette deuxième scène avec Vador est la perfection incarnée : elle rend encore plus mythique le personnage. La façon de filmer, la lumière, les acteurs tout est génial. La scène est brutale, violente : Vador est au sommet de sa puissance. Pour vous dire, j'ai presque envie de revoir le film juste pour cette scène, bon pour le reste aussi, mais cette scène est juste cultissime. 

Bande-annonce Rogue One !

En ce qui concerne les personnages, il n'y a rien de bien particulier à dire sur les personnages principaux : ils sont assez classiques, tout en jouant bien leur rôle, mais on n'a pas le temps de s'appesantir trop longtemps dessus. Même si celui joué par Donnie Yen, Chirrut Îmwe, est assez original dans l'univers. Cela dit le fait qu'ils soient classique n'empêche pas qu'ils sont attachants et qu'on suit avec intérêt leur parcours. 
Les deux personnages qui ont retenu mon attention sont ceux de Krennic (Ben Mendelsohn) et celui de Galen Erso (Mads Mikkelsen). Le premier est le personnage ambitieux de l'Empire qui veut à tout prix à gravir les échelons, se montrant parfois un peu trop assuré face à certains personnages. Cela donne la profondeur aux rouages de l'Empire. Quant à celui de Galen, il est intéressant dans le sens où on voit peu de personnage faire les choix qui sont les siens tout en s'y tenant jusqu'au bout. L'interprétation de Mads Mikkelsen joue beaucoup aussi dans l'attachement qui en ressort. 

Au niveau des effets spéciaux que dire qu'encore une fois Star Wars profite des meilleurs qui soient et que cela rend d'autant plus crédible son univers. La musique du thème principal reste bien en tête. 

Je vais terminer cette critique par une aberration qui m'a été porté à l'oreille. En général, je ne prête pas trop d'attention à ce genre de choses, mais pour le coup elle m'a tellement pris au dépourvu qu'il faut que je la partage tant c'est incohérent et idiot.
J'ai entendu dire que Rogue One n'était pas un vrai Star Wars. Oui, oui ! Et la raison ? Parce qu'il n'y a pas de sabre laser. Bon ben désolé Vador tu n'as qu'un bout de bois comme arme a priori. Et puis il ne faut quand même n'empêche rien connaître à l'univers pour dire ce genre d'inepties. Premièrement parce que tout fan sait que les Jedis ont subit une purge de la part de l'Empereur et de Vador, la scène dans le temple Jedi à la fin de l'épisode III est assez probante dans l'application qu'ils mettent à tous les tuer. De plus, Star Wars ce ne sont pas que des Jedi, c'est une histoire de politique, de rébellion, de grandes batailles, d'émotions, d'espoir et de croyance dans la Force et tous ces éléments sont dans le film. Plus tous les éléments déjà évoqués plus haut dans cette critique !
Voilà il fallait que ça sorte. 

Toujours un plaisir immense de revoir Dark Vador !

Toujours un plaisir immense de revoir Dark Vador !

En conclusion, Rogue One est un spin-off réussi tant par la réalisation, le soin apporté à son univers et la manière parfaite dont il s'insère dans la chronologie de Star Wars. Le respect de l'univers est total. Le film nous fait voyager, fait vibrer et étoffe bien l'histoire de l'univers. Il allie à la perfection nouveauté et nostalgie. Un nouveau voyage parfaitement réussi dans l'univers !

 

Ma note : 5 sur 5 !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article