Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre des opinions

Shadowhunters Saison 2 : La souffrance n'a pas de limites !

23 Août 2017 , Rédigé par Philippe Publié dans #Série

L'Institut est en état d'alerte, Valentin est en possession de la coupe et Jace l'a rejoint. Clary, Isabelle et Alec vont devoir vite passer à l'action s'ils veulent sauver Jace ainsi que la ville. Mais l'arrivée de nouveaux représentants de l'Enclave va vite ralentir leurs plans.

Affiche de la saison 2 de Shadowhunters !

Affiche de la saison 2 de Shadowhunters !

Ai-je réellement besoin de rappeler le carnage que constituait la première saison de Shadowhunters ? Entre un scénario à pleurer de débilité, des armes en plastique et une ignorance presque totale du matériel d'origine : dire que j'ai détesté ce premier essai de la série est un euphémisme. Mais voilà qu'arrive une deuxième saison et comble de joie (ironie quand tu nous tiens) elle comporte 20 épisodes et non plus 13. La série prend le partie de séparer sa saison en deux actes distincts de dix épisodes chacun avec une pause de quelques mois entre les deux. Est-ce un peu de pitié de la part des producteurs face à la souffrance qu'ils infligent aux curieux ? Peut-être ou en tout cas je l'espère. 
Alors pourquoi regarder la deuxième saison alors que j'ai détesté la première ? La souffrance ? Un problème de perfectionnisme qui me pousse à regarder ou lire une oeuvre jusqu'au bout ? Un peu des deux ? Je vous laisse faire votre choix. 

D'un point de vue général sur cette deuxième saison, mon avis est le même que pour la première sauf que la catastrophe dure bien plus longtemps, ce qui aggrave encore plus la situation. 
Commençons par les points positifs. La série a enfin décidé de changer un peu ces accessoires : adieux les mecs en costume (à l'exception d'un épisode) et les armes en plastiques. On a enfin l'impression d'avoir quelque chose de tranchant à l'écran. Puis il y a ... il y a .... Euh .... En fait rien du tout si ce n'est du mauvais et de l'incohérence. 

Avant d'attaquer les mauvais points (et il y a du boulot en perspective) je précise que je ne vais pas revenir sur le côté adaptation de la série. Tout simplement parce qu'elle mélange complètement la chronologie des événements et l'histoire en elle même est pas mal chamboulée. Si ce n'est la finalité ou certains points importants, la série n'a plus rien à voir avec les livres. Donc bon grosso modo le spectateur se retrouve avec les deux derniers livres de la première trilogie sortie dans cette saison. 

Maintenant on va attaquer le gros du sujet : tout ce qui ne va pas. 
Premièrement l'intention de réalisation et la réalité. Quand vous regardez la page wikipédia de la série, il est fait mention d'une interview des deux nouveaux show runner qui affirme vouloir donner un ton plus mature à la série. Vous avez dit mature ? Donc on va avoir droit à des sujets qui font réfléchir ou un peu violent psychologiquement, du sang, un univers plus sombre ? Ahah ! Jeune innocent-e-s que vous êtes pour eux plus mature cela veut dire : du cul, du cul et encore du cul. Et encore il ne faudrait pas que cela soit trop mature, vous aurez droit à des ellipses ou des fondus au noir quand ça devient un peu trop explicite c'est-à-dire quand ça commence à chauffer au-delà du simple baiser. Et si vous n'apercevez ne serait-ce qu'un torse masculin estimez-vous heureux ça sera la seule chose que vous verrez. 
Par contre pour ce qui est de la sexualisation, elle est omniprésente dans la série et on retrouve cela dès le générique de la saison, mais là-dessus j'y reviendrai plus tard. Mais c'est surtout que la série base tout son scénario sur les relations amoureuses des personnages. Si on enlève cette thématique de la série, il ne se passerait rien. Alors bon on pourrait se dire que le fait qu'il y a des objets surpuissants, des démons, la probabilité de la destruction des Créatures Obscures serait une bonne motivation pour chacun des personnages, mais non ils pensent avec leur bite ou vagin (au choix du personnage). Attention la série essaye aussi de faire planer de la tension sexuelle qui si elle atteint les jeunes adolescentes c'est déjà un miracle ou alors elles ont bien changé depuis que j'étais ado. Et clairement on ne peut pas faire une bonne histoire si tout dépend de relation amoureuse (hein Twilight c'est à toi que je pense). 

A la limite je veux bien lui passer le fait que ce soit prévisible au possible, c'est pas le but de la série, mais bon il pourrait quand même faire un minimum des efforts. Et puis bon quand elle essaye de faire du drama, personnellement ça me passe complètement au-dessus de la tête. Un personnage meurt au début de la série et en fait on s'en fout. Et pour deux raison : un on ne l'a pas vu assez pour s'y attacher d'autant plus que le personnage n'a pas de charisme, de deux le personnage a un comportement de connard ou connasse (je suis gentil je ne fais pas de spoil) tout le long où il est là. Et après j'ai envie de dire à la série : "Sérieusement tu veux que je pleure sa mort ? Juste non, je m'en fous, à la limite je suis même content". Et non rajouter une petite musique larmoyante, des gens qui pleurent et des jolies petites lumières ne font pas de la scène quelque chose d'émouvant (et pourtant j'ai la larme facile). 
C'est pas la seule intention loupée qu'on retrouve, il y en a tout au long de la saison. 

On peut y rajouter les incohérences des propos aussi ou même avec son propre background. Par rapport aux incohérences des propos, dans un épisode un personnage se retrouve dans la position de devoir embrasser celui que son coeur désire vraiment entre deux prétendants dont un avec lequel elle sort. Bon vous voyez venir la chose, celui que son coeur désire c'est le deuxième, mais là où on peut s'attendre à un baiser express, allez limite un roulage de pelle rapide, on a droit à une embrassade pleine bouche avec la langue et tout ce qui va avec (limite les gémissements aussi). Et après le personnage se tourne vers l'autre et lui dit : "Ce n'est pas ce que tu crois". Non, tu étais juste sur le point de coucher avec, là devant tout le monde, mais ce n'est pas du tout ce qu'il croit. Sérieusement, il y a quelqu'un qui a jugé ça crédible ? Non parce que là il faut lui décerner la médaille de la connerie, si c'est le cas. 
Et l'incohérence par rapport à son background c'est notamment une histoire de runes. Les Shadowhunters utilisent des runes pour augmenter leur capacité, se soigner, etc ... Ce sont des runes qui restent sur le corps à la manière d'un tatouage. Il y en a notamment une qui est la première qu'on fait à l'enfant quand il devient un véritable Shadowhunter, c'est la rune symbole de la série. Jusqu'ici tout va bien. Donc bon on a un épisode consacré à cet événement avec le personnage de Max Lightwood et on voit la rune être gravé sur son bras. A ce moment il y a eu un tilt dans mon esprit et j'ai repensé à la localisation de la rune chez la grande soeur de ce personnage. Grande soeur qui est interprétée par une actrice à la poitrine assez développée. Ce n'est pas moi qui regarde spécialement là, mais pratiquement tous les personnages féminins se baladent avec des décolletés ou des hauts ouverts au niveau de la poitrine. Merci l'image que tu donnes des femmes. Et chez elle il y a un truc qui attire le regard en plus, il y a une rune au niveau des seins. Je vous laisse deviner laquelle ? Bingo, la première qu'ils se font graver. Donc alors qu'elle devait commencer à se former, on lui a gravé la rune à cet endroit, à une cérémonie officielle devant un certain nombre de témoins et il n'y a que moi qui trouve ça extrêmement malsaint ? Les scénaristes ne sont pas dit qu'il y avait un léger problème ? Putain, c'est pas difficile de rester cohérent dans une histoire aussi peu développée. 

Si je vous dis monde des démons, vous avez un certain type d'images en tête. Certaines des très belles pour ceux qui ont beaucoup d'imagination. Et bien là on a le droit à une pauvre caverne ! Une caverne ?! Sérieusement, c'est votre cliffhanger de fin et au lieu d'en mettre plein les yeux, pour une fois, vous mettez une foutue caverne !!! 

Enfin pour en terminer sur cette partie de l'avis, je ne peux passer à côté des chorégraphies de combat. Bon déjà rien d'exceptionnel, c'est d'un classique et surtout très figé comme phase. C'est mou et ça manque de réel dynamique. Mais surtout c'est tellement mal fait que dans l'épisode 10, on voit à plusieurs reprises les acteurs faire semblant de planter leur adversaire. Oui, oui, en 2017 on peut voir une série où on voit clairement l'épée passer à côté de l'ennemi. C'est affligeant et une fois que vous l'avez remarqué, on ne voit plus que ça. 

Bande-annonce d'un massacre programmé !

Venons-en maintenant au jeu d'acteur et mon dieu que c'est mauvais. En plus je ne pense pas que les acteurs sont vraiment mauvais, mais les dialogues le sont tellement eux, et ils doivent s'en rendre compte (je l'espère en tout cas), que cela donne quelque chose d'extrêmement fade. Et quand ça tourne pas au ridicule, il y a autant d'expression que des poissons morts échoués sur une plage. En ce qui concerne le ridicule, j'ai deux exemples en tête. Le premier qui revient sur plusieurs épisodes est comment Emeraude Tobia (Isabelle Lightwood dans la série) joue le manque et le fait de prendre le baume/drogue qui lui permet de soigner une blessure. Alors essayer d'imaginer comment vous jouerez ces deux émotions. C'est fait ? Bien, maintenant oubliez-le, c'est pas comme ça que cela se passe : chez elle ça ressemble à un orgasme. Oui un putain d'orgasme. Je ne sais pas si l'actrice avait oublié d'enlever son sextoy connecté et que quelqu'un jouait avec la manette, mais à venir à se tordre sur un capot de voiture de manière lascive pour exprimer son manque, juste non ! Deuxième exemple de ridicule, sur la fin de saison, un personnage se retrouve sur un toit a hurlé pour exprimé sa colère et toute sa rage. Alors bon déjà on dirait plus un gamin qui fait un caprice et après il y a un moment on a juste l'impression qu'il est constipé. J'avoue que je me suis bien marré devant la scène. 

En ce qui concerne les effets spéciaux, bon ok ceux autour de la magie sont correctes, j'ai rien à dire dessus. Mais autour de l'épisode 7/8, si mes souvenirs sont bons, il est question d'une prophétie et elle est illustrée par le pire effet spécial que j'ai pu voir depuis bien longtemps. Honnêtement, on dirait un dessin fait sur Paint ! En plus de ça ajoutez-le fait que les anges se déplacent façon Superman dans Man of Steel et vous aurez ce que propose Shadowhunters dans ce domaine. 

Pour finir le générique de cette saison 2 a été modifié et on a le droit à des plans sur les personnages principaux sur un vieux fond gris. A chaque fois que je le vois j'ai juste l'impression de voir un shooting photo pour Playboy. Par exemple, le flic fait un petit mouvement pour montrer sa plaque, cette scène passe largement dans une parodie porno de la série. Et puis les regards des acteurs, c'est pas croyable. 

Générique ou annonce d'un numéro spécial de hors-série sur la fantasy de la part de Playboy ?

En conclusion, cette saison 2 de Shadowhunters offre le même spectacle que la saison 1 : une médiocrité sans nom. Le comble c'est que cela s'étend sur vingt épisodes cette fois et donc la souffrance est de plus longue durée. Scénario faible, ne reposant que sur des histoires d'amourettes à deux sous, incohérences, absence d'émotions, jeu d'acteur inexistant ... Une liste de défauts longue comme un bras et aucunement compensé par des qualités. Une horreur. 

Ma note : 0.5 sur 5 !

Saison 1 : 0.5 sur 5 !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article