Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog où je vous donne mon avis sur des films, des séries, des livres et des jeux vidéo. N'hésitez pas à réagir et à partager votre opinion dans le respect de tous bien sûr.

Dernière Séance de Laurent Achard : Mortellement ennuyant !

Sylvain, solitaire et cinéphile, tient le cinéma de quartier d'une commune de province en Saône-et-Loire et habite dans son sous-sol. À chaque fin de séances, il part en quête meurtrière nocturne.

Date de sortie : 2011
Actrices et acteurs : Pascal Cervo, Charlotte Van Kemmel, Karole Rocher
Scénario : Laurent Achard et Frédérique Moreau
Musique : 
Durée du film : 81 minutes
Budget : Inconnu
Nationalité : France

L'affiche présente plus de sang que tout ce que le film offrira à son pauvre spectateur !

L'affiche présente plus de sang que tout ce que le film offrira à son pauvre spectateur !

Avez-vous parfois l'impression d'être enfermé dans vos horizons créatifs ? De toujours regarder le même type de récit, des univers similaires ou des créations dont vous êtes presque certains qu'ils vous plairont ? J'ai de temps en temps cette sensation et il peut être difficile de sortir de sa zone de confort. Je me suis donc récemment lancé le défi de me challenger dans ma cinéphilie en explorant des domaines qui me sont étrangers ou en me lançant dans des films sans rien savoir sur eux. L'un des moyens d'atteindre ce but est de me rendre dans ma médiathèque, de prendre un DVD au hasard et de me lancer gaiement dans l'aventure. Je suis certain que je vais tomber sur des merveilles, mais pas cette fois-ci. Ce n'est pas Dernière Séance qui va m'ouvrir de nouveaux horizons.

Passer à côté de son sujet

Film de commande pour la collection French Frayeur de Canal+, Laurent Achard s'est lancé dans la revisite du slasher à la sauce française. Et bordel il n'a rien compris au genre. Le film n'est pas plus un slasher qu'un épisode de Derick peut l'être. Le slasher bien réalisé et aux concepts intégrés fait appel au lien qui unit Eros et Thanatos, invoquant le plaisir du spectateur à voir un certains nombres d'individus se faire découper de diverses manières. Ce que Dernière Séance évoque est la morosité et une froideur totale envers son sujet et son public. Le film accumule les références vides de sens et son tueur est aussi invisible que le plaisir du spectateur. Un tueur pour lequel on nous gratifie de quelques flashbacks maladroits pour expliquer son traumatisme avec la subtilité d'un démarcheur téléphonique. Aucun plaisir dans la tuerie et aucune iconisation du tueur, que reste-t-il à ce film ? Un propos social ? 
Il en existe effectivement un embryon autour de la mort des petits commerces et cinémas dans les villes de province. Mais cette thématique ne se développe jamais, elle apparaît juste en filigrane au cours du film, sans venir prendre corps et âme sous nos yeux. Il est même bien difficile de savoir si c'est la fermeture prochaine du cinéma dans lequel il travaille qui fait commencer sa frénésie mortuaire à Simon ou bien un autre élément déclencheur invisible. 
Le côté sanglant du slasher ou même simplement la violence de l'acte est également absent du long métrage. Toutes les morts se produisent hors-champ sans que cela ne traduise quelque chose d'autre qu'un manque de moyen. Le film manque d'une réelle dimension organique. 
Dernière Séance est un film vide, gris, froid et sans intérêt.

Y-a-t-il des acteurs et des émotions dans ce film ?

Les acteurs et actrices ne nous gratifient malheureusement pas d'une prestation extraordinaire. Pascal Cervo nous offre un jeu monolithique et insipide, qui certes l'empêche d'être complètement faux, mais ne transmet rien et encore moins du charisme et/ou de l'effroi. Sa partenaire, Charlotte Van Kemmel, ne s'en sort guère mieux et offre une prestation très oubliable. 
Au niveau de la technique, Dernière Séance ne s'en sort pas mieux et tout le film passe sans aucune âme dans les images, aucune tentative de composition. L'image est cradingue au possible sans que cela ne transfigure un quelconque effet de style. 

Bande-annonce de Dernière Séance !

En conclusion, Dernière Séance loupe complètement son sujet et n'offre pas un slasher à la française, mais un cliché de film français. Ennuyant, vide, gris et monotone, il constitue un excellent remède à l'insomnie. Le film n'a pas d'âme, tout comme l'interprétation de ses acteurs. La seule victime du tueur et du film est le plaisir du spectateur !

Ma note : 1 sur 5 !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article