Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre des opinions

Divergente 3 : Au-delà du mur : un troisième volet encore pire que les deux premiers !

28 Mars 2016 , Rédigé par Philippe Publié dans #Cinéma (sorties récentes)

Cet avis dévoile des éléments du scénario, ainsi que des films précédents !

Choqués par le message des fondateurs leur dévoilant le véritable objectif du système des factions, Tris, « Quatre » et leurs compagnons décident de franchir le Mur encerclant Chicago pour découvrir le monde qui les entoure et ses survivants. Mais au-delà de la Clôture, ils découvrent un univers hostile avant d'être accueillis par un nouveau peuple complaisant et protecteur. A peine ont-ils compris avoir fait partie d'une expérience qui visait à restructurer la société qu'ils sont à nouveau confrontés à un défi de plus grande envergure. Alors que les dirigeants de ce nouveau monde ont en effet décidé de sélectionner les individus selon la pureté de leur code génétique, une terrible bataille se prépare à Chicago entre les anciens résistants...

Affiche de Divergente 3 : Au-delà du mur !

Affiche de Divergente 3 : Au-delà du mur !

Ce blog n'existant pas à l'époque où j'ai regardé les deux premiers opus, vous ne connaissez pas mon avis sur ces derniers : tout simplement je ne les ai pas apprécié. J'ai trouvé mou, chiant et inintéressant au possible les deux premiers films.
Alors pourquoi suis-je aller voir le troisième opus ?
Eh bien parce que je considère que pour juger correctement une saga il faut que je regarde tous les opus de celle-ci. Cela permet de voir l'ensemble de l'histoire, les messages que transmettent les films, les changements psychologiques des personnages ... (Oui, je crois que j'aime bien un peu souffrir aussi pour m'infliger ce genre de chose !)

Alors est-ce que Divergente 3 : Au-delà du mur relève un peu le niveau des deux précédents opus ?

Je vais le dire tout de suite : pas du tout ! Il fait même le contraire, il continue à creuser lentement, mais sûrement la tombe de cette saga à mes yeux.

Le troisième opus réussit l'exploit d'être encore plus ennuyeux que les deux précédents. Il ne se passe strictement rien de nouveau ou de surprenant dans ce film. L'histoire est lente au possible. Les personnages vont vous donner des envies de meurtres. Il est rempli d'incohérences et de clichés.

Quoi qu'il en soit j'en reviens au scénario.

Triss et ses amis franchissent enfin le mur, contre l'avis de la mère de Quatre qui veut garder tout le monde dans l'enceinte de Chicago. Un personnage du groupe de Triss meurt lors de l'escalade, et encore une fois on retrouve l'un des principaux défauts de la saga, on voit venir la chose trois minutes avant que ça se produise. De plus, l'affiche en elle-même spoil la mort du personnage : c'est du grand art !
S'ensuit la fuite jusqu'aux limites de la ville et ils sont récupérés in-extrémis par ceux de l'extérieur. Là ils apprennent les raisons de la fin du monde et le but de l'expérience menée à Chicago.
Et le pire dans tout cela, c'est que le scénario pourrait être intéressant. L'idée de base est pas mal, mais ce qui en est fait c'est un désastre sans nom.
Je vous passe les détails, les gens de l'extérieur sont des méchants (on a bien sûr jamais vu ça dans un film), les héros s'enfuient, il y a une guerre civile à Chicago complotée par le grand méchant de l'extérieur, tout le monde est sauvé à la fin et gros cliffhanger (ironie quand tu nous tiens) qui annonce le dernier volet.
Le problème c'est qu'en gros pour la troisième fois dans le film on a le même sujet : la séparation des gens en castes. Ici on n'a pas celle du premier film avec les fonctions, mais au niveau de la pureté génétique. Et ça sert à rien, ça ne fais pas avancer pour le moindre du monde l'histoire générale.
Et pour la troisième fois dans la série, c'est le même mec qui les trahit. Oui, les personnages de Divergente sont aussi que cela. Quand je l'ai vu, dès les premières minutes du film, je me suis dit que non les héros allaient l'envoyer voir ailleurs. Mais pas du tout, ils en sont presque à l'accueillir à bras ouvert. Non, mais sérieusement, ils le font exprès ? Pitié, rassurez-moi !!

Et en plus le scénario est chiant, voir inexistant, mais ils arrivent à avoir des incohérences.
Deux passages en particulier : le premier lors de la traversée d'un désert, une pluie rouge sang tombe sur les protagonistes et ils se réfugient tant bien que mal sous un bâtiment au toit complètement percé de toutes parts. Soit, mais le lendemain on m'explique pourquoi ils sont aussi propres que s'ils avaient pris une douche et fait une machine ?!
Autre incohérence, au dénouement final, si on peut appeler cela un dénouement, un gaz qui fait oublier tous les souvenirs de ceux qui le respire est relâché dans la ville. Déjà un, pourquoi le gaz fait du rase-motte ? L'avantage d'utiliser un gaz c'est qu'il se diffuse dans l'air, non ? Et puis même s'il y a des gaz qui se comporte comme ça, pourquoi avec tout ce qui a été relâché et que certains respirent, on le voit clairement dans le film, personne ne subit des effets. Alors que 20 minutes plus tôt, une simple inhalation de quelques secondes suffisait. Et puis quand Triss, fait exploser le diffuseur de gaz, d'un coup le gaz rentre à nouveau dans la cuve, alors je savais qu'une explosion activée la fonction aspirateur des objets. Il faudra que j'essaye chez moi.

Bon, je vais m'arrêter là en ce qui concerne le scénario. Je pourrais encore en parler longtemps, vous dire à quel point il est débile ou qu'il n'utilise pas les éléments qu'il pourrait être intéressant.

L'actrice, elle-même, se demande ce qu'elle fait là !

L'actrice, elle-même, se demande ce qu'elle fait là !

Il y a quand même une chose positive dans ce film : le décor du désert. Ce désert complètement dévasté, radioactif, sale est très bien reproduit et on y croit vraiment. Les effets spéciaux sont globalement bons, à part un ou deux plans où on les voit clairement.

La musique est inexistante. Je serais bien incapable de me rappeler d'un seul morceau de musique dans ce film.

Quant aux personnages, ils sont plus ou moins tous des crétins finis.
Triss aurait pu avoir un développement intéressant vis-à-vis de son frère. Mais en deux minutes, le film désamorce tout. Quatre nous gratifie même d'une petite crise de jalousie d'adolescent. Peter, le traître, comme à son habitude trahit le groupe. Wouah, la grande surprise !!
David, le grand méchant, qui contrôle Chicago n'a aucune notion de manipulation, et au final on comprend même pas ses réelles motivations de faire en sorte que Chicago soit encore soumis au système des castes. Honnêtement, il avance une raison à un moment, mais ça tient tellement pas debout.
Vous l'avez compris au final les personnages n'évoluent pas et vu qu'à la base ils sont inintéressant, et bien ils le restent dans cette opus. Pour être franc, dans le dernier film, n'importe qui meurt, cela ne me fera rien émotionnellement ... ou fera peut-être naître un peu de joie sadique en moi de voir un personnage principal mourir.

Les acteurs font ce qu'ils peuvent avec le rôle qu'ils ont, mais il y a rien de transcendant. Je me demande bien pourquoi Naomi Watts se retrouve dans cette saga, elle qui a un véritable talent.

"Pitié, laissez-moi mourir dans cet opus afin que je ne revienne pas pour le dernier !"

"Pitié, laissez-moi mourir dans cet opus afin que je ne revienne pas pour le dernier !"

En conclusion, Divergente 3 : Au-delà du mur réalise l'exploit d'être encore plus vide et d'un ennui encore plus mortel que les deux premiers épisodes. Le scénario n'avance pas. Les personnages, à l'image intrigue, n'évoluent pas. Le film est rempli d'incohérences. Comme pour les deux premiers, tout est prévisible au possible. Un beau gâchis de temps qui n'annonce pas du bon pour le dernier volet.

Ma note : 1 sur 5 !

Rappel :

Divergente : 2 sur 5

Divergente 2 : L'insurrection : 1,5 sur 5

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article