Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'antre des opinions

Inferno : L'intrigue brûle encore en Enfer !

12 Décembre 2016 , Rédigé par Philippe Publié dans #Cinéma (sorties récentes)

Dans "Inferno", le célèbre expert en symbologie suit la piste d’indices liés au grand Dante lui-même. Robert Langdon se réveille dans un hôpital italien, frappé d’amnésie, et va devoir collaborer avec le docteur Sienna Brooks pour retrouver la mémoire. Tous deux vont sillonner l’Europe dans une course contre la montre pour déjouer un complot à l’échelle mondiale et empêcher le déchaînement de l’Enfer…

Affiche d'Inferno !

Affiche d'Inferno !

Je précise tout de suite que je n'ai pas lu le livre de Dan Brown par conséquent toutes remarques faites au scénario du film ne sont basés que sur la production cinématographique et qu'à aucun moment je ne juge le travail d'adaptation. 

Da Vinci Code et Anges & Démons, les deux précédents volets étaient plutôt réussis et intéressant dans leur intrigue, leur enquête et le mystère entourant l'histoire. Le petit frère, Inferno, se plante complètement sur tous les points. 
Pas de spoil dans cet avis, je vais donc être très synthétique et superficiel.

Au niveau des énigmes proposées, c'est vraiment du basique de chez basique. Je n'appelle même pas ça une énigme. Il y en a deux dans tout le film. La première est d'une simplicité déconcertante pour un spécialiste de Dante et la deuxième consiste grosso modo à suivre à la lettre ce qui est inscrit sur l'élément retrouvé grâce à la première. Et puis c'est tout ! Le problème c'est qu'en plus d'être frustrant et très chiant à voir, cela porte un coup à la cohérence. Un personnage dans le film est capable de repérer le changement d'un mot dans une citation de la Divine Comédie, mais sinon de reconnaître l'ordre des cercles de l'Enfer ça non ?!

Bon on assiste déjà à une certaine pauvreté dans le foisonnement intellectuel. En plus de cela, l'élément final recherché à savoir une maladie sensé réguler la population mondial (ce n'est pas un spoil, c'est dans la bande-annonce) est une bonne idée de base. Oui c'est une théorie existante et intéressante à analyser, mais non le film te balance tout ça en deux minutes au début et puis on en reparle plus. Je ne sais pas : il y aurait pu avoir un questionnement du personnage si celui qui a créé le virus a raison ou pas, ce genre de déchirement, de réflexion. 
Puis ton film s'appelle Inferno, une partie de la communication est basée sur le fait qu'il va y avoir tout un mystère autour de l'Enfer de Dante pour au final ... l'évoquer une seule fois. Euh ... Il n'y a pas un petit soucis là ? 

Dernier point très frustrant sur le récit du film, c'est qu'il est sensé reposer sur le fait que Robert Langdon, le personnage principal, se réveille amnésique et on doit être aussi perdu que lui. Au bout de dix minutes de films, on sait déjà qu'il y a quelque chose qui cloche avec un des personnages et que la réalité ne semble pas être celle qu'on croit. Comment on le devine ? Oh tout simplement parce que le film nous gratifie d'un gros plan sur un élément qui n'est pas sensé se trouver à cet endroit et donc pour le spectateur qui réfléchit ça saute aux yeux. Et puis bon tous les autres retournement de situation sont assez convenus.

Bande-annonce d'Inferno !

Au niveau des acteurs il n'y a pas grand choses à dire, ils jouent tous très bien que cela soit Omar Sy que je m'attendais pas du tout à voir, ou que cela soit Felicity Jones.
A l'exception de Tom Hanks que j'ai trouvé fatigué durant le film. Il n'avait pas l'oeil pétillant qu'on attend de voir chez Robert Langdon. Je ne parle pas du début du film où c'est tout à fait normal qu'il est cet état. Mais une fois rétabli, il n'y a pas de changement, c'est perturbant et pas très crédible.

La réalisation est très bonne et heureusement. Ron Howard filme très bien les lieux publics afin de rendre toute la beauté de certains. Mais surtout j'ai adoré toutes les scènes d'hallucinations infernales de Langdon que cela soit l'image ou même les scènes en elles-mêmes, elles sont toutes géniales. Un film entier dans un univers pareil je signe tout de suite !

Pour terminer, la musique fait son boulot, mais n'est vraiment pas à mon goût.

Une surprise de retrouver Omar Sy dans le film !

Une surprise de retrouver Omar Sy dans le film !

En conclusion, Inferno loupe complètement son but : il ne fait pas réfléchir le spectateur, ne propose aucune énigme grandiose et a un scénario convenu de bout en bout quand ce n'est pas le film lui-même qui donne des énormes indices au spectateur. Le rapport à l'Enfer de Dante est minimal au possible. Heureusement quelques scènes bien pensées sauf un peu le naufrage.

Ma note : 2 sur 5 !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article